PATHOLOGIE DE LA GORGE / COU / FACE

THYROIDE

La glande thyroïde est située à la face avant du cou, en avant de la trachée.

La glande thyroïde permet la fabrication des hormones thyroïdiennes, qui sont secrétées dans le sang et envoyées vers tous les organes. Ces hormones sont fondamentales et participent à la régulation de nombreuses fonctions: cycle veille-sommeil, contrôle du poids, rythme cardiaque, digestion, qualité de la peau, état psychologique.

La chirurgie de la thyroïde concerne plusieurs situations, comprenant les nodules de la thyroïde suspects de malignité, les thyroïdes très volumineuses (goitre), ou les thyroïdes fabriquant trop d’hormone (hyperthyroidie).

Nodule

Il s’agit d’une masse au sein de la glande thyroïde. Plus de 50% des gens ont un nodule à partir d’un certain âge. La grande majorité de ces nodules sont bénins et ne nécessiteront aucun traitement. Toutefois, entre 2 et 5% des nodules significatifs sont des cancers et devront être traités. Un bilan adéquat permet de déterminer quels nodules sont des cancers en combinant imagerie (echographie au minimum avec scoring du nodule pour en connaître le caractère suspect) et cytoponction.

schéma d’un nodule thyroidien droit volumineux suspect d’un cancer.

>>> En savoir plus sur les indications de cytoponction d’un nodule et score EU-TIRADS

http://www.ti-rads.com/1/indications_des_cytoponctions_4982455.html

 

Goitre

Le goitre est une augmentation de la taille générale de la glande. Selon la taille et ses rapports une chirurgie peut être indiquée.

 

La chirurgie de la thyroide (partielle ou totale) est réalisée sous anesthésie générale par une petite incision  située à la base du cou. La thyroïdectomie  bénéficie des avancées technologiques par le monitoring des nerfs récurrents. Ce monitoring est mis en place afin d’apprécier le bon fonctionnement des nerfs qui innervent les cordes vocales en peropératoire. Il fait partie intégrante de notre prise en charge chirurgicale, particulièrement en cas de volumineux goitre ou d’antécédents de chirurgie thyroïdienne.

PAROTIDE

Les principales glandes salivaires (cf schéma) sont les glandes parotides, les glandes sous mandibulaires et les glandes sub-linguales.

La parotide est la plus volumineuse, elle se situe en avant et en dessous de l’oreille. La glande se divise en 2 lobes séparés par le trajet du nerf facial sorti du crane.

La glande parotide peut être le siège de tumeurs (le plus souvent bénin), de calculs ou de phénomène infectieux ou inflammatoire (parotidites).

Les infections se caractérisent par une augmentation du volume « global » de la joue avec des signes d’inflammation : rougeur, douleur. A l’examen on examine le canal du sténon qui est l’abouchement du canal de la glande dans la bouche (flèche verte).

Le plus souvent on le découvre les tumeurs par autopalpation, en se rasant etc sous la forme d’une « boule sur la joue » sous ou en avant de l’oreille.

Un examen clinique minutieux ainsi qu’une imagerie (IRM) sont le plus souvent nécessaire pour caractériser une tuméfaction à ce niveau.

La chirurgie se fait de façon minutieuse avec dissection du nerf facial sous assistance ordinateur en salle de bloc qui nous renseigne en permanence sur l’intégrité nerveuse.

Ci joint

photo de gauche :une tumeur de la parotide droite avant chirurgie.

photo de droite: résultat à 1 mois post opératoire cicatrice quasi non visible

>>> En savoir plus: fiche information sur la chirurgie de la parotide

PATHOLOGIE DES CORDES VOCALES

La voix est produite par la vibration des cordes vocales au passage de l’air expulsé par les poumons.

Les modifications de la voix ou dysphonie peuvent êtres aiguës ou chroniques (persistance au delà de 6 semaines). Les causes sont multiples allant du simple forçage (surmenage) vocal jusqu’à la tumeur notamment chez les patients fumeurs.

Une nasofibroscopie (petite caméra) est réaliséepar l’ORL afin d’étudier au mieux les cordes vocales ainsi que tout le bilan de l’hypopharynx (fond de la gorge).

Au delà de l’étude anatomique, on demandera au patient de produire certains sons afin d’étudier la mobilité de la corde vocale

ci dessus : la premiere colonne de schéma montrent le schéma des cordes vocales en respiration et phonation. Les images montrent la position des cordes vocales de façon normale.

Les autres montrent une paralysie uni ou bilatérale

Ci dessus une image des cordes vocales (blanc) vue de dessus via une nasofibroscopie. On note un kyste sur la corde vocale gauche (à droite de l’image)

CANCER ORL

Le cancer « de la gorge » et ORL au sens large se manifeste par plusieurs symptômes selon la localisation: changement de voix, une « boule » dans le cou ou masse cervicale, trouble ou douleur à la déglutition, ulcère dans la bouche qui ne guérit pas, douleur à l’oreille inexpliqués, etc.

Il existe le plus souvent un contexte d’altération de l’état général : amaigrissement, perte appétit et/ou fatigue intense. Mais un cancer peut également être « viroinduit » chez des patients sans consommation de tabac ni alcool dû au virus HPV (human papilloma virus). Les symptômes sont les mêmes.

Le cancer peut se situer dans la bouche (langue, joue, amygdale,etc.) mais également au fond de la gorge (pharynx) jusqu’aux cordes vocales.

Il faut réaliser un examen clinique exhaustif complété par une nasofibroscopie (caméra passant par le nez sous anesthésie locale). Ensuite un bilan par imagerie (echo, scan, IRM etc) est la seconde étape. Le diagnostic final de cancer se fera toujours après un prélevement par biopsie de la zone suspecte.

Ci joint une photo d’un cancer de la langue mobile du coté gauche

Le cancer de la peau

En général constaté par votre dermatologue il existe plusieurs types de cancers cutanés. Un bilan minimal avec une biopsie est souvent nécessaire.

La prise en charge est chirurgicale avec le plus souvent une reconstruction faciale avec un lambeau local le plus souvent.

Quelques exemples

>>> En savoir plus: fiche information sur la chirurgie cutanée de la face